Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Jean-Baptiste

Chapitre séculier - Fiche en cours

Informations générales

La collégiale est fondée à la fin du XIIe siècle par le comte du Perche, alors que sa grand-mère paternelle, Béatrice, avait fondé dans le même bourg une collégiale dédiée à Saint-Etienne. L'obit du comte du Perche Geoffroi (1191-1202) indique qu'avec l'accord de l'évêque de Chartres Renaud de Mouçon (1182-1217), ce seigneur donna à plusieurs clercs de Nogent sa chapelle Saint-Jean devant le château pour fonder "canonias seu colegium" où doivent vivre des chanoines. La fondation se situe donc entre 1182 et 1202. Le château de Nogent passe, après une succession difficile, en 1230 à Jacques, seigneur de Château-Gontier. Celui-ci cède en 1257 au roi ses droits sur le comté du Perche. Jean Pistoris, "official du Perche", a son obit dans la collégiale, ainsi que Jean de Beaumont, qui est dit aussi au XVIe siècle chanoine et chèvecier de la collégiale

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Chartres (province ecclésiastique de Sens)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation entre 1182 et 1202 par Geoffroi, comte du Perche

    Geoffroi, mort en 1202, est frère des évêques de Châlons, Rotrou du Perche (mort en 1201) et Guillaume du Perche (mort en 1226)

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) à partir de entre 1182 et 1202

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 prévôt jusque 1500

    L'obituaire de la collégiale mentionne le don fait à cette communauté, par Jacques de Château-Gontier, "de tout son droit de patronage qu'il avait sur la prévôté de l'église et dans les chapellenies de l'église Saint-Etienne du château dudit Nogent, que capellanie dudum vocabuntur prebende". Il cite encore l'obit d'Etienne Roger (mort en 1383), prévôt et chanoine de cette église. Il fut par ailleurs curé de Saint-Hilaire de Nogent-le-Rotrou et chanoine de Chartres (1346-1383)

  • 1 chefcier

    Thomas de Varenday, chèvecier de la collégiale, a un obit dans cette église, comme au XVIe siècle Jean de Beaumont et Bertrand Hubert

  • 1 doyen à partir de circa 1226

    L'obituaire de la collégiale indique que Guillaume du Perche, évêque de Châlons et comte du Perche (mort en 1226), fonda le décanat de l'église

  • 1 chantre à partir de circa 1226

    L'obituaire de la collégiale indique que l'évêque Guillaume du Perche (mort en 1226) fonda la chantrerie

  • 1 trésorier à partir de circa 1226

    L'obituaire de la collégiale indique que l'évêque Guillaume du Perche (mort en 1226) fonda la trésorerie

Documentation

Sources imprimées

  • A. Molinier, Obituaires de la province de Sens (Recueil des historiens de la France. Obituaires, 2), Paris, 1906, p. 384-403

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Jean-Vincent Jourd'heuil, le 4/3/2019
Pour citer cette fiche:
Jean-Vincent Jourd'heuil, « Fiche de la collégiale Saint-Jean-Baptiste de Nogent-le-Rotrou », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=570>], version du 4/3/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License