Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Pierre-Saint-Vivent

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

La commune de Braux a fusionné avec celle de Bogny-sur-Meuse en 1967. Les archives conservées à Charleville-Mézières sont indigentes concernant les statuts de la collégiale.

Une charte de 867, "connue par une copie de 1584 d'un vidimus de 1249" est fondamentale mais c'est un faux créé probablement au XIIe s. (Voir sur le sujet et sur l'historique de la collégiale le très bon article de P. Bertrand).

Par sa position de frontière, cette collégiale a été souvent l'objet de disputes et de convoitises (voir l'article de P. Bertrand).

Une sentence arbitrale de 1127 montre que le chapitre de Braux avait le droit de nommer le maître des écoles de Mézières. En 1188, le chapitre de Mézières, fondé en 1126, obtient des droits de nomination aux écoles

 

 

Frise chronologique

Réseaux

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Bogny-sur-Meuse (Ardennes, France)

Paroisse ancienne

  • Braux

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Reims (province ecclésiastique de Reims)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 863 par Hincmar, archevêque de Reims

    L'archevêque Hincmar (845-882) aurait fondé un chapitre de 12 chanoines. La charte mentionnant cette fondation est cependant soumise à controverse (voir l'article de P. Bertrand).

    Cette institution se situe alors à la frontière du royaume de Lothaire et du diocèse, délimité par le partage de Verdun. Pour P. Bertrand, l'action d'Hincmar, lié à Charles le Chauve, s'inscrit dans un contexte de tensions. Les sept "chapelles" données en dotation lors de cette fondation délimitent un demi-cercle, à cette frontière

  • Attestation en 1081

    Le comte Manassès II de Rethel rend dans les mains de l'archevêque de Reims les biens du chapitre "usurpés" par des seigneurs laïques. Il détenait vraisemblablement la collation effective des prébendes

  • Attestation entre 1158 et 1186

    Hugues de Rethel, avoué de l'église de Braux, donne l'église et les prébendes au prieuré de Novy. Cette donation est approuvée par Samson en 1158, mais les chanoines luttent et reprennent leurs droits en 1186 en échange d'une somme d'argent (40 sous de la monnaie de Reims). La charte de 867 pourrait avoir été composée lors de ce conflit (P. Bertrand)

  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté de clercs (communauté masculine) entre circa 825 et circa 863

    Flodoard indique que l'archevêque Ebbon (816-835) aurait installé un groupe de clercs (des chanoines?). Hincmar (845-882) remplace les clercs par un chapitre

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 863 et 1790

Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Saint-Pierre-Saint-Vivent est en relation avec :

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Denis (église dépendante - Thilay, France)

    Cette église dépend du chapitre de Braux (Bogny-sur-Meuse).

    Ce serait une des 7 chapelles données par Hincmar en dotation de la fondation de la collégiale

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Pierre (église dépendante - Bogny-sur-Meuse, France)

    Cette paroisse est desservie par le chapitre de Braux

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Remi (église dépendante - Damouzy, France)

    Ce chapitre est celui de Braux.

    Cet autel a été donné par l'archevêque Foulques

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Maurice (église dépendante - Deville, France)

    Ce chapitre est celui de Braux.

    Ce serait une des 7 chapelles données par Hincmar en dotation de la fondation de la collégiale

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Jean-Baptiste (église dépendante - Les-Hautes-Rivières, France)

    Ce chapitre est celui de Braux.

    Ce serait une des sept chapelles données par Hincmar en dotation de la fondation de la collégiale

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Remi (église dépendante - Gespunsart, France)

    Ce chapitre est celui de Braux.

    Ce serait une des 7 chapelles données par Hincmar en dotation de la fondation de la collégiale

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Michel (église dépendante - Laifour, France)

    Ce chapitre est celui de Braux.

    Ce serait une des 7 chapelles données par Hincmar en dotation de la fondation de la collégiale

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Léger (église dépendante - Montherme, France)
  • École : École externe Mézières (école externe - Bogny-sur-Meuse, France) entre jusqu'en 1177 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 12 chanoines (sans les dignitaires) à partir de circa 863

    Lors de sa fondation, Hincmar (845-882) aurait institué 12 prébendes

  • 30 chanoines (sans les dignitaires) à partir de 1231

    L'archevêque Henri de Braine aurait institué trente canonicats, à titre provisoire, dans l'objectif de rétablir le chapitre. Cette mention ne peut être vérifiée actuellement

Collateurs Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Prébende de simple chanoine

  • Archevêque de Reims : 12 prébendes vers 863

    Les sources montrent que le collateur devait être l'archevêque. Néanmoins, la famille des comtes de Rethel a eu pendant plusieurs générations la mainmise sur ce chapitre

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales des Ardennes, G 279

  • Archives départementales des Ardennes, G 8

Bibliographie

  • P. Demouy, Genèse d'une Cathédrale, Paris, 2005

  • P. Bertrand, "L'ancienne collégiale Saint-Pierre et Saint-Vivent de Braux", dans Revue Historique Ardennaise, t. XVIII, Charleville-Mézières, 1983

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Nicolas Philippe, le 19/8/2019
Pour citer cette fiche:
Nicolas Philippe, « Fiche de la collégiale Saint-Pierre-Saint-Vivent de Bogny-sur-Meuse », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=533>], version du 19/8/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License