Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Eusèbe

Chapitre séculier - Fiche valide

Informations générales

La notice de l'évêque Geoffroy de Champallement (1052-1079) dans les Gesta affirme que cette église appartint dès l'origine à l'ordre canonial. Pourtant, celle de l'évêque Pallade (623-659) mentionne que ce prélat, qui fit construire l'église, la dotant d'une mosaïque d'or en son abside, y installa des moines. Celle de l'évêque Maurin (771-799) précise qu'il fit revenir cette église à l'usus de la cathédrale, donc à la vie canoniale. Le bâtiment est restauré au milieu du XIe siècle. Le saint patron est saint Eusèbe de Verceil

Frise chronologique

Réseaux

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Auxerre (Yonne, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse d'Auxerre (province ecclésiastique de Sens)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Attestation vers 785
  • Régularisation en 1110 par Humbaud, évêque d'Auxerre

    La communauté est régularisée par l'évêque d'Auxerre Humbaud en 1110

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté monastique entre circa 641 et circa 785

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 785 et 1110

État postérieur

  • Chapitre régulier à partir de 1110

    Les premiers chanoines réguliers remplaçant les chanoines séculiers sont venus de l'abbaye de Saint-Laurent-des-Aubats, au diocèse d'Auxerre, elle-même ancienne collégiale séculière régularisée vers 1080

Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Saint-Eusèbe est en relation avec :

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 abbé entre 1054 et 1076

État actuel du site

  • En élévation totale

Documentation

Sources imprimées

  • Gallia christiana, t. XII, Instrumenta, col. 136

  • dir. M. Sot, Les Gestes des évêques d'Auxerre, Paris, 2002-2009, t. 1, p. 112-113, p. 140-141, p. 220-221, p. 270-271, t. 2, p. 68-69

Bibliographie

  • Gallia christiana, t. XII, col. 359

  • dir. C. Sapin, Auxerre, Paris, 1998 (Documents d'évaluation du patrimoine archéologique des villes de France, 16), p. 36, p. 47, p. 61

  • R. Louis, Autessiodurum christianum: les églises d'Auxerre des origines au XIe siècle, Paris, 1952, p. 126

  • J. Vallery-Radot, "L'église Saint-Eusèbe d'Auxerre", Congrès archéologique de France, 116e session, Auxerre, 1958, Paris, 1959, p. 87-96

  • dir. N. Gauthier et J. C. Picard, Province ecclésiastique de Sens, Paris, 1992 (Topographie chrétienne des cités de la Gaule des origines au milieu du VIIIe siècle, 8), p. 63

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 22/6/2018
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Saint-Eusèbe de Auxerre », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=240>], version du 22/6/2018, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License