Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Notre-Dame

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

La collégiale seigneuriale de Sauqueville, qui n'a laissé que peu de traces à l'époque médiévale, a été fondée en 1201 pour six chanoines dont un doyen. Elle est visitée à cinq reprises par l'archevêque Eudes Rigaud, en août 1251, août 1252, mars 1254, août 1257 et septembre 1261. Il mentionne que deux des chanoines sont par indivision curés de la paroisse et que chaque prébende vaut 14 livres. Un trésorier et un chantre sont alors présents. L'exigeant archevêque relève l'incontinence et la fréquentation des tavernes du trésorier, un autre chanoine ne respectant pas non plus les normes canoniques de comportement. Le Pouillé du XIVe siècle permet de savoir que le doyen est l'un des deux chanoines qui assurent le service de la paroisse, ce que confirment des lettres de collation par l'archevêque dans la seconde moitié du XVe siècle. François d'Orléans-Longueville, patron de la collégiale, lui fait don de plusieurs rentes en 1491. La collégiale voisine de Charlemesnil est unie à celle de Sauqueville en 1770 et celle-ci, qui paye 75 livres de décime en 1779, perdure jusqu'à la Révolution

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Sauqueville (Seine-Maritime, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Rouen (province ecclésiastique de Rouen)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1201 par le seigneur du lieu
  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1201 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 3 chanoines (sans les dignitaires) à partir de 1201
  • 1 doyen entre 1201 et 1785

    Le décanat et la cure de la paroisse forment un seul bénéfice au XIVe siècle au plus tard

  • 1 trésorier entre 1201 et 1779
  • 1 chantre à partir de 1201

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Archevêque de Rouen

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Seigneur du lieu

    Les comtes puis ducs de Longueville sont patrons de la collégiale, comme héritiers du fondateur

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Seine-Maritime, G 1700, G 4995, G 6058, G 6209, G 8614, G 9390-9403, 9442 fol. 12r, 9450 fol. 6r, 9465 fol. 7v, 9474 fol. 3v, 14 H 18 p. 34

Sources imprimées

  • A. Longnon, Pouillés de la province de Rouen, Paris, 1903 (Recueil des Historiens de la France. Pouillés, 2), p. 31

  • T. Bonnin, Journal des visites pastorales d'Eudes Rigaud archevêque de Rouen, Rouen, 1852, p. 116, 145, 209, 285, 409

Bibliographie

  • C. Blanc-Riehl, "Une matrice inédite de la collégiale Notre-Dame de Sauqueville", Annales de Normandie, 63e année, juillet-décembre 2013, p. 175-180

  • Dictionnaire topographique de la Seine-Maritime, p. 947

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 5/7/2019
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Notre-Dame de Sauqueville », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=186>], version du 5/7/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License