Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Notre-Dame

Chapitre séculier - Fiche en cours

Informations générales

La collégiale de Moûtiers est née des dissenssions qui se firent sentir à l'intérieur du chapitre cathédral de Tarentaise régularisé en 1145 par une bulle du pape Eugène III. Certains chanoines acceptent mal cette régularisation et le différend se poursuit entre séculiers et réguliers. La séparation en deux chapitres distincts fut confirmée par le pape Alexandre IV en 1260 avec la construction d'une nouvelle église en 1259, Sainte-Marie, sur la rive gauche de l'Isère, alors que la cathédrale Saint-Pierre se trouve sur la rive droite à quelques centaines de mètres plus à l'est

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Moûtiers (Savoie, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Tarentaise (province ecclésiastique de Tarentaise)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1257 par Rodololphe Grossi, archevêque de Tarentaise

    Confirmation par une bulle d'Alexandre IV en 1260

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) à partir de 1257

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Bâtiment du chapitre

  • Collégiale séculière à partir de 1259

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 12 membres à partir de 1260

    Le pape Alexandre IV concéda le droit d'ériger une nouvelle église Notre-Dame et un chapitre de 12 chanoines en 1260. Les chanoines participent à l'élection de l'archevêque  avec les chanoines réguliers qui sont à la cathédrale Saint-Pierre. Les séculiers reçoivent un tiers de la mense capitulaire et les réguliers le restent

  • 1 membre à partir de 1271

    Le chapitre est composé d'un archidiacre qui réceptionne les nouveaux chanoines. Cet archidiacre est compris parmi les douze chanoines. il est l'égal d'un doyen (qui ibidem loco decani, qui antiquitus in dicta Tarentasiensi ecclesia fuerat) (Besson, n°61, p. 399)

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Prébende indéterminée

  • archevêque de Tarentaise : 12 prébendes en 1270

Documentation

Bibliographie

  • P. Duparc, "La création des collégiales de Savoie", dans Recherches sur l'économie ecclésiale à la fin du Moyen Age autour des collégiales de Savoie, Actes de la table ronde internationale d'Annecy, 26-28 avril 1990, Annecy, Académie salésienne, 1991 (Mémoires et documents publiés par l'Académie salésienne, t. 97), p. 45-51

  • Besson, Mémoires pour l'histoire ecclesiastique des diocèses de Genève, Tarantaise, Aoste, et Maurienne, et du décanat de Savoye, Nancy, Sébastien Henault imprimeur, 1759

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 14/1/2020
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Notre-Dame de Moûtiers », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1352>], version du 14/1/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License