Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Sainte-Trinité

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Dans les années 1070, Roger de Beaumont, devenu un puissant seigneur par son mariage avec l'héritière du comté de Meulan, fonde une collégiale dans sa seigneurie d'origine en faisant appel à des chanoines séculiers de Sainte-Frideswide d'Oxford. La dotation, confirmée par un acte de 1088 ou 1089, approuvée par l'archevêque de Rouen et l'évêque d'Evreux, est considérable: environ 500 hectares de terre, de nombreuses dimes, plusieurs moulins, une foire le jour de la dédicace de l'église, l'exemption de toute coutume pour les chanoines et leurs serviteurs. Fils et petit-fils du fondateur, Robert et Galeran de Meulan augmentent encore ce patrimoine et le collège finit par détenir les trois paroisses de Beaumont (Saint-Nicolas, Saint-Léonard et Saint-Aubin), et celles de Barc, Beaumontel et La Charmoye. Il s'agit alors d'augmenter les biens communs et non de créer des prébendes individuées. En 1142, Galeran donne la communauté et son patrimoine à la puissante abbaye bénédictine du Bec-Hellouin. Les chanoines de Sainte-Frideswide d'Oxford tentent de résister à cette transformation en prieuré, se plaignent à l'archevêque et au pape mais finissent par céder. En 1147 l'affaire est réglée par une bulle, les chanoines d'Oxford recevant un manoir que la collégiale de Beaumont posédait en Angeleterre. Le prieuré bénédictin subsiste jusqu'à la Révolution, ses ruines, toujours en élévation, sont classées monument historique

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Beaumont-le-Roger (Eure, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse d'Evreux (province ecclésiastique de Rouen)

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1070 - 1080 et 1142 - 1147

État postérieur

  • Communauté monastique entre 1142 - 1147 et 1791

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Bâtiment du chapitre

  • Collégiale séculière entre 1070 - 1080 et 1142 - 1147

    En élévation

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 doyen entre 1106 et 1142

    Un doyen nommé Wazon est attesté en 1106. En 1142 le doyen est Philippe d'Harcourt, qui devient à cette date évêque de Bayeux

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de l'Eure, H 814

Sources imprimées

  • E. Déville, Cartulaire de l'église de la Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger, Paris, 1912

Bibliographie

  • Charpillon, Dictionnaire historique de toutes les communes du département de l'Eure, Les Andelys, 1868-1879, t. I, p. 246-247

    L. Delisle et L. Passy, Mémoires et notes de M. Auguste Le Prévost pour servir à l'histoire du département de l'Eure, Evreux, 1862-1869, , t. I, p. 203-206, 208, 217, 221

    A. - A. Porée, Histoire de l'abbaye du Bec, Evreux, 1901, t. I, p. 412-420

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 17/3/2019
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Sainte-Trinité de Beaumont-le-Roger », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=852>], version du 17/3/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License