Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Sainte-Florence puis Saint-Etienne

Chapitre séculier - Fiche valide

Informations générales

Dans l'état actuel des connaissances, il n'existe aucun document émanant du chapitre (La semaine religieuse du diocèse de Poitiers, 1900, p. 146) ce qui rend compliquée la reconstitution de son histoire.

Le vocable n'est pas donné dans les pouillés du diocèse qui nous sont parvenus. La collégiale a pu porter le nom de Saint-Etienne comme elle apparaît dans la littérature récente mais il semble que ce vocable soit celui de l'église paroissiale, à laquelle elle a été réunie sous l'épiscopat de Gautier de Bruges (1279-1305). A l'origine, elle devait être dédiée à sainte Florence, originaire de Celle-Lévescault et qui y mena une vie de recluse. Il existait également une chapelle Saint-Maclou près de laquelle se trouvait une fontaine miraculeuse (Revue des traditions populaires, 1912-1913, p. 138)

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Celle-Lévescault (Vienne, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Poitiers (province ecclésiastique de Bordeaux)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 1200 par l'évêque de Poitiers

    Chapitre fondé avant 1200, probablement par un évêque de Poitiers. Au XIIe siècle, Celle est le siège d'une châtellenie épiscopale, d'où un conflit en 1144 avec Hugues VII de Lusignan qui s'engage à protéger cette curtis (S. Perrault, 2011, p. 272). Gautier de Bruges, évêque de Poitiers (1279-1305), a uni l'église paroissiale du lieu au chapitre (L. Vallière, 2008, p. 6)

  • Disparition vers 1782

    Le Pouillé du diocèse de Poitiers, 1868, p. 153, ne cite plus le chapitre de Celle-Lévescault en 1782

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté monastique (communauté masculine) entre 360 et 1001 - 1118

    Antérieurement, un monastère fut fondé, probablement par saint Hilaire, sous la dépendance de saint Martin, abbé de Ligugé (La semaine religieuse du diocèse de Poitiers, 1900, p. 146)

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 1200 et circa 1782

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Chapelle entre 1020 et 1118

    Dès 1020, Isembert Ier, évêque de Poitiers, procéda à la translation des reliques de la sainte qu'il donna à Saint-Pierre de Poitiers (P. Barbier, 1887, p. 382). Peu de temps après la translation, la chapelle Sainte-Florence fut donnée à l'abbaye de Nouaillé, elle apparaît dans la confirmation des biens de l'abbaye datée de 1118 (Chartes de l'abbaye de Nouaillé de 678 à 1200, 1936, p. 316)


Bâtiment du chapitre

  • Collégiale séculière entre circa 1300 et 1782

    Le chapitre fut réuni à l'église paroissiale du lieu à la fin du XIIIe siècle. Cette dernière fut probablement reconstruite à cette occasion


    En élévation

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 5 chanoines (sans les dignitaires) entre circa 1302 et 1782

    5 chanoines dont 1 est aussi curé du lieu et les 4 autres sont sans cure (Pouillé du diocèse de Poitiers, 1868, p. 152). Le pouillé mentionne aussi 1 sacriste, mais non chanoine

  • 1 prieur entre circa 1302 et 1782

    1 prieur avec 2 prébendes dans le Grand Gauthier (Pouillé du diocèse de Poitiers, 1868, p. 152) : quarum unus prior habens duas prebendas. Le prieur est également archiprêtre de Lusignan (S. Perrault, 2011, p. 272)

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Evêque de Poitiers : 6 prébendes entre 1302 et 1782

    Evêque de Poitiers, collateur encore en 1648 et 1769 (Pouillé du diocèse de Poitiers, 1868, p. 152)

État actuel du site

  • En élévation totale

    Eglise des XIIIe - XVe siècles

    Base Médiathek

    http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/mdp_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_98=LMER,LPAL&VALUE_98=PA00105372

    Base Mérimée

    http://www.culture.gouv.fr/public/mistral/merimee_fr?ACTION=CHERCHER&FIELD_1=REF&VALUE_1=PA00105372

Documentation

Sources imprimées

  • Chartes de l'abbaye de Nouaillé de 678 à 1200, éd. dom P. de Monsambert, Poitiers, 1936, p. 316

  • Pouillé du diocèse de Poitiers, éd. H. Beauchet-Filleau, Poitiers, 1868, p. 152

Bibliographie

  • R. Favreau, Le diocèse de Poitiers, Paris, 1988, p. 167

  • L. Vallière, Diocèse de Poitiers, Turnhout, 2008 (Fasti Ecclesiae Gallicanae, 10), p. 6

  • Revue des traditions populaires, éd. Société des traditions, Paris, 1912-1913, p. 138

  • La semaine religieuse du diocèse de Poitiers, Eglise catholique. Diocèse Poitiers, éd. Evêché de Poitiers, Poitiers, 1900, p. 146

  • P. Barbier, Vie de saint Hilaire : évêque de Poitiers, docteur et Père de l'Eglise, Paris, 1887, p. 382

  • S. Perrault, "A propos d'un diplôme royal du XIe siècle pour le chapitre de Faye-la-Vineuse : la diffusion du modèle canonial dans le diocèse de Poitiers", Revue historique du Centre-Ouest, 2011, t. 10, p. 265-299

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Véronique Soulay / Anne Massoni, le 17/3/2020
Pour citer cette fiche:
Véronique Soulay / Anne Massoni, « Fiche de la collégiale Sainte-Florence puis Saint-Etienne de Celle-Lévescault », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=807>], version du 17/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License