Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Nicolas-au-Cloître

Chapitre séculier - Fiche à valider

Frise chronologique

Réseaux

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Amiens (Somme, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse d'Amiens (province ecclésiastique de Reims)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Disparition vers 1788

    A partir de 1781, l'évêque d'Amiens Louis-Charles de Machault décide de procéder à l'union des deux chapitres séculiers de Saint-Nicolas-au-Cloître et de Saint-Firmin-le-Confesseur ainsi qu'au transfert de ces deux communautés dans l'ancienne église des Célestins alors vacante afin de former le chapitre Saint-Martin d'Amiens

    Cette union des deux communautés est décrétée par l'évêque d'Amiens le 28 octobre 1786 puis confirmée par le Parlement de Paris le 8 mai 1787

    Les chanoines de Saint-Nicolas-au-Cloître sont transférés dans leur nouvelle église dès 1783 mais ils ne sont pas rejoints par les chanoines de Saint-Firmin-le-Confesseur en raison de contentieux liés aux conditions de l'union

    Le chapitre de Saint-Nicolas est encore mentionné dans les comptes de l'office du grenier de la cathédrale pour l'année 1787-1788

    Par contre, lors de la convocation à l'assemblée des trois Etats du bailliage d'Amiens en mars 1789, les représentants de la collégiale Saint-Martin et ceux de la collégiale Saint-Firmin-le-Confesseur sont conviés distinctement. Le chapitre Saint-Nicolas n'est plus attesté

  • Fondation en 1073 par Dreux, évêque de Thérouanne

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1073 et circa 1788

État postérieur

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 1788 et 1790

    Les chanoines de Saint-Nicolas-au-Cloître transférés dans l'église voisine des Célestins forment désormais le chapitre Saint-Martin d'Amiens

    Leur union avec le chapitre Saint-Firmin-le-Confesseur, projetée dès 1781, est décrétée par monseigneur de Machault, évêque d'Amiens, le 28 octobre 1786 puis confirmée par le Parlement de Paris le 8 mai 1787. Mais le chapitre de Saint-Nicolas figure encore dans les comptes de l'office du grenier de la cathédrale pour l'année 1787-1788. Par contre, en mars 1789, lors de la convocation à l'assemblée des trois Etats du bailliage d'Amiens, les représentants de la collégiale Saint-Martin et ceux de la collégiale Saint-Firmin-le-Confesseur sont conviés distinctement. Le chapitre Saint-Nicolas n'est plus attesté

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Bâtiment du chapitre

  • Collégiale séculière entre 1073 et 1784

    La collégiale est reconstruite entre 1193 et 1207

    En 1781, en raison de sa vétusté, un décret de l'évêque d'Amiens Louis-Charles de Machault décide la fermeture et la destruction de l'église

    Les chanoines sont transférés dans l'église voisine des Célestins où ils célèbrent leur premier office le dimanche 26 octobre 1783

    L'église est totalement vacante en mars 1784, les travaux de démolition peuvent débuter

    La démolition des tours est achevée durant le premier semestre 1785


    Détruit

Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Saint-Nicolas-au-Cloître est en relation avec :

  • École : École interne Saint-Nicolas-au-Cloître (école - Amiens, France) entre jusqu'en 1223 et jusqu'en 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 8 chanoines (sans les dignitaires) en 1362

    Aucun dignitaire n'est attesté dans les sources

    Un abbas/abbé de Saint-Nicolas-au-Cloître est pourtant cité une fois en 1171, il s'agit à cette date de Raoul, doyen de la cathédrale

    On ne trouve aucune autre mention d'abbé de la collégiale

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Prébende de simple chanoine

  • Evêque d'Amiens : 8 prébendes entre 1073 et 1788

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Prébende de simple chanoine

  • Evêque d'Amiens : 8 prébendes entre 1073 et 1788

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Bibliographie

  • S. Abdi, "Les collégiales Saint-Firmin-le-Confesseur, Saint-Nicolas-au-Cloître et la cathédrale d'Amiens au Moyen Âge, une histoire partagée", Bulletin de l'Association des Amis de la Cathédrale d'Amiens, 2014, p. 40-56

  • S. Abdi, "L'intégration des collégiales Saint-Firmin-le-Confesseur et Saint-Nicolas-au-Cloître dans la ville d'Amiens à la fin du Moyen Âge", dans Les collégiales et la ville dans la province ecclésiastique de Reims (IXe-XVIe siècles), Actes du colloque d'Amiens-Beauvais 3-5 juillet 2009, éd. R. Le Bourgeois, A. Massoni et P. Montaubin, Amiens, Université de Picardie-Jules Verne, 2010, p. 83-99

  • S. Abdi, Saint-Firmin le Confesseur et Saint-Nicolas-au-Cloître. Introduction à l'histoire des collégiales en milieu urbain à Amiens des origines à la fin du Moyen Âge, mémoire de Master II sous la direction de Ph. Racinet et P. Montaubin, Amiens, 2009

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Pascal Montaubin / Sofiane Abdi, le 29/10/2019
Pour citer cette fiche:
Pascal Montaubin / Sofiane Abdi, « Fiche de la collégiale Saint-Nicolas-au-Cloître de Amiens », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=688>], version du 29/10/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License