Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Barthélemy

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Le village change de nom en 1764 quand Louis XV érige le lieu en marquisat au profit de François de Beauharnais. Il est situé sur la rivière du Beuvron, en Sologne. La collégiale est située à côté du château. Hervé, archidiacre de l'Eglise d'Orléans et doyen de la collégiale Saint-Vrain de Jargeau dans le même diocèse, fonde et construit pour le remède de son âme et de ses parents vers 1033-1036 une église près du château du seigneur Landry qui lui en donne la licence. Il revient de Jérusalem et donne des reliques venant du Saint-Sépulcre à son église. Le jour de la dédicace par l'évêque d'Orléans, Hervé donne l'église à l'abbaye bénédictine de Saint-Mesmin de Micy, près d'Orléans, dirigée par son oncle Albert.

En 1177, l'évêque d'Orléans et le chapitre de la cathédrale font un accord avec le doyen et les chanoines de Saint-Barthélemy de La Ferté-Avrain (S. Bartholomei de Firmitate Avreni) au sujet de l'église du lieu que le pontife avait donnée à ses chanoines. L'évêque et les chanoines d'Orléans remettent alors l'église dans son ancien état, c'est-à-dire sous la dépendance des chanoines de la collégiale. Les chanoines de La Ferté jurent de ne jamais séparer leur église de l'Eglise d'Orléans et tout nouveau chanoine est désormais tenu, dans la quinzaine qui suit son institution, de faire ce serment devant le chapitre cathédral. En guise de dédommagement, la collégiale donne aux chanoines d'Orléans les droits qu'elle possédait sur l'église de Neung, le village voisin situé à l'ouest. En 1263, l'évêque d'Orléans visite le chapitre et constate que ses revenus ne sont pas suffisants pour faire vivre les 9 chanoines qui existent de toute ancienneté. Il réduit alors leur nombre à 8 à la prochaine prébende vacante. En 1266, à la requête des chanoines, l'évêque d'Orléans décide qu'ils sont tenus à une résidence de 6 mois et que la collégiale doit suivre à l'avenir "la coutume usitée dans le diocèse d'Orléans"

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • La-Ferté-Beauharnais (Loir-et-Cher, France)

Paroisse ancienne

  • La Ferté-Avrain

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse d'Orléans (province ecclésiastique de Sens)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Attestation en 1177

    Les chanoines apparaissent dans un accord avec l'évêque et le chapitre d'Orléans

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Prieuré (dépendance) (communauté masculine) entre circa 1150 et 1177

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1177 et 1713

    En 1713, l'évêque d'Orléans porte extinction de la mense capitulaire de la collégiale et de toutes ses prébendes, pour unir les revenus de la mense  à la collégiale St-Liphard de Meung dans le même diocèse

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 doyen à partir de 1177
  • 8 membres à partir de circa 1263

    En 1263, l'évêque décide de réduire le nombre de chanoines de 9 à 8, chiffre qui doit sans doute comprendre le doyen

  • 7 membres à partir de 1263

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales du Loir-et-Cher, G 337-352

Sources imprimées

  • E. Jarry, J. Thillier, Cartulaire de Sainte-Croix d'Orléans (814-1300), Paris, 1906, n° XCII

Bibliographie

  • "Un pèlerinage à Jérusalem dans la première moitié du XIe siècle", Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, t. 51, 1890, p. 204-206

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Jean-Vincent Jourd'heuil, le 18/3/2020
Pour citer cette fiche:
Jean-Vincent Jourd'heuil, « Fiche de la collégiale Saint-Barthélemy de La-Ferté-Beauharnais », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=662>], version du 18/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License