Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Jean-Baptiste

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Au XIIe siècle, l'obituaire de l'abbaye St-Jean-en-Vallée mentionne l'obit de Tealdus, prêtre, "qui fonda et acheva l'église St-Jean", donna plusieurs biens "aux clercs", avant d'y être inhumé. Une charte sans date du comte palatin (à partir de 1022) Eudes (mort en 1037) donne à "l'église St-Jean-Baptiste construite de notre temps dans le lieu qui est appelé la Vallée", le bourg Muret à Chartres. Elle ne nomme aucun clerc, pas même dans les témoins, mais cite les "frères qui y servent" et les "chanoines" (ipsorum canonicorum). Dans ces témoins, Thierry, chefcier, est de toute évidence celui qui devint évêque de Chartres en 1029. L'éditeur du cartulaire fictif de St-Jean-en-Vallée situe cette charte vers 1028, car il rapproche, sans emporter notre conviction, Tealdus de Tetoldus, archidiacre et prévôt de la cathédrale, mort en 1028 sous l'évêque Fulbert. 

L'obituaire de St-Jean-en-Vallée conserve aussi l'anniversaire de l'évêque Adralde, mort en 1075, "qui posuit quatuor canonicos in aecclesia Sancti Stephani" et leur a donné pour vivre le revenu pendant une année à chaque fois qu'un "frère de notre congrégation" meurt. Quand Adralde vivait, St-Jean-en-Vallée était une collégiale. La même source indique l'obit de l'abbé Albert, "qui le premier institua dans cette église l'ordre des chanoines réguliers", et celui d'Yves de Chartres, "qui constitua dans cette église l'ordre des chanoines réguliers", donnant notamment aux frères les usages des églises Ste-Foy et St-Etienne de la cité.

Yves de Chartres élit sépulture dans l'abbatiale Saint-Jean-en-Vallée et y repose. Le site a été rasé par les Huguenots lors du siège de Chartres en 1568

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Chartres (Eure-et-Loir, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Chartres (province ecclésiastique de Sens)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 1029 par Tealdus, prêtre
  • Régularisation en 1099 par Yves, évêque de Chartres

    Yves, chanoine régulier, voulut d'abord régulariser le chapitre cathédral. Il élit sépulture dans l'abbaye qu'il fonda

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier entre 1029 et 1099

    Avant 1029, des frères desservent l'église St-Jean-Baptiste

État postérieur

  • Chapitre régulier à partir de 1099

    La collégiale est régularisée par l'évêque de Chartres Yves, ancien abbé augustin de Saint-Quentin de Beauvais

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • chanoine (sans les dignitaires) entre 1029 et 1099

Documentation

Sources imprimées

  • A. Longnon, Obituaires de la province de Sens (Recueil des historiens de la France. Obituaires, 2), Paris, 1906, p. 226-234

  • Cartulaire de l'abbaye de Saint-Jean-en-Vallée de Chartres, éd. R. Merlet, Chartres, 1906, n°1

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Jean-Vincent Jourd'heuil, le 11/12/2019
Pour citer cette fiche:
Jean-Vincent Jourd'heuil, « Fiche de la collégiale Saint-Jean-Baptiste de Chartres », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=630>], version du 11/12/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License