Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Maurice

Chapitre séculier - Fiche valide

Informations générales

La collégiale est implantée dans le château de Marigny. Pour compenser l'atteinte portée au prieuré clunisien de Saint-Vivant-sous-Vergy qui semble avoit possédé le patronage de la paroisse ou au moins des droits sur elle, comme un trait de dîme, un accord intervient sous l'autorité de l'évêque d'Autun en 1193, par lequel le prieuré reçoit une prébende et les annualia qui viendraient à un chanoine dans la collégiale, contre la célébration par le prieur ou l'un des moines d'une semaine de messes. Les chanoines seront reçus charitablement s'ils viennent à Vergy, ils peuvent être inhumés dans toute église de l'ordre de Cluny et participent aux bienfaits spirituels des communautés de Vergy et de Cluny s'ils meurent au sein de l'une d'elles. Il existe donc pour l'un des moines de Saint-Vivant de Vergy un bénéfice de prieur de Saint-Victor, dont on ne sait s'il est antérieur à la création de la collégiale et alors destiné à la desserte de la paroisse, assis sur une maison édifiée sur place. Ce prieur de Saint-Victor perçoit la prébende du chapitre Saint-Maurice et les autres revenus du chapitre affectés à Vergy par l'accord de 1193,  la cure des âmes de la paroisse et ses revenus, en particulier les dimes, faisant l'objet de conflits et de partages complexes au cours du temps. Des actes montrent en effet que le doyen du chapitre l'exerce en 1304 mais plus en 1384. La collégiale semble toujours exister au XVIIIe siècle

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Saint-Victor-sur-Ouche (Côte-d'Or, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse d'Autun (province ecclésiastique de Lyon)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 1175
  • Attestation en 1479

    L'existence d'un doyen de la collégiale est encore attestée en 1479

  • Disparition entre 1700 et 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) à partir de circa 1175

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Château

    Détruit

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 doyen entre 1193 et 1479

    le doyen assure les fonctions de curé de Marrigny en 1304, mais par la suite elles relèvent du prieur de Saint-Victor

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Côte d'Or, 21 H 688 et 698

Sources imprimées

  • éd. G. Mollat, Lettres communes de Jean XXII, Paris-Rome, 1904-1947, n°45749, n°52957

  • A. Longnon, Pouillés de la province de Lyon, Paris, 1904 (Recueil des historiens de la France. Pouillés, 1), p. 81

Bibliographie

  • J. Madignier, Diocèse d'Autun, Turnhout, 2010 (Fasti Ecclesiae gallicanae, 12), p. 8

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 27/3/2020
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Saint-Maurice de Saint-Victor-sur-Ouche », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=359>], version du 27/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License