Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Notre-Dame

Chapitre séculier - Fiche en cours

Informations générales

Dans cette ville thermale du Cantal, l'évêque de Saint-Flour Déodat de Canilhac transforma la communauté de clercs et prêtres obituaires en une collégiale en 1355

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Chaudes-Aigues (Cantal, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Saint-Flour (province ecclésiastique de Bourges) depuis 1317

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1355 par Déodat de Canilhac, évêque de Saint-Flour

    Cette érection fut confirmée en  en 1368 par l'évêque Pierre d'Estaing puis en 1413 par une bulle du pape Jean XXIII

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté de prêtres (communauté masculine) jusque 1355

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) à partir de 1355

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 13 bénéficiers indéterminés à partir de 1355

    Avec la réunion de la cure au chapitre en 1426 par l'évêque Bertrand de Cadoène, les chanoines doivent choisir un des leurs à la cure, chaque année. L'évêque étant curé primitif, non seulement le chapitre doit lui verser 30 sous tournois par an, mais en plus lors de leur entrée au chapitre ou de celle d'un chorier, ils devaient se rendre à Saint-Flour pour lui prêter serment

État actuel du site

  • En élévation totale

Documentation

Sources manuscrites

  • Arch. départ. Cantal, 5 G 1-71

Bibliographie

  • H. Chopin, "Les collégiales du diocèse de Saint-Flourau Moyen Âge", dans A. Massoni, Collégiales et chanoines dans le centre de la France du Moyen Âge à la Révolution, Limoges, 2010, p.37-56

  • L. Bouyssou, "Chaudes-Aigues au XIVe siècle et le terrier de 1332-1379", dans Revue de la Haute-Auvergne, t. 46 (1977), p. 9-48

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 29/3/2019
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Notre-Dame de Chaudes-Aigues », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=210>], version du 29/3/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License