Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Thomas-Becket-Notre-Dame

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Peu de temps après la fondation d'une chapelle à Fourvière par le doyen du chapitre cathédral Olivier de Chavannes, l'archevêque Jean Belles-mains l'érigea en collégiale sous le vocable de Saint-Thomas Becket, l'ancien archevêque de Cantorbéry, ami de l'archevêque de Lyon en 1192

Frise chronologique

Réseaux

Iconographie

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Lyon-5ème-arrondissement (Rhône, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Lyon (province ecclésiastique de Lyon)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1192 par Jean Belles-mains, archevêque de Lyon et le doyen du chapitre cathédral de Lyon

    Le chapitre est fondé par l'archevêque de Lyon en accord avec le chapitre cathédral. De ce fait, un des dignitaires du chapitre cathédral, le prévôt de Fourvière en est officiellement le chef, même s'il ne dispose pas de canonicat au chapitre. Lors de la fondation de la collégiale, l'archevêque concéda en même temps le droit paroissial. De plus, un cimetière fut établi afin d'accueillir les sépultures des chanoines et clercs de la cathédrale morts ab intestat

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1192 et 1790

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Chapelle jusque 1192

    Une chapelle existait déjà, fondée quelques années auparavant par le doyen du chapitre cathédral Olivier de Chavannes


Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Saint-Thomas-Becket-Notre-Dame est en relation avec :

  • Filiation ascendante : chapitre cathédral séculier Saint-Jean-Baptiste (chapitre cathédral - Lyon-5ème-arrondissement, France) entre 1192 et 1790

    Dès la charte de fondation de 1192, il est prévu qu'un prévôt dignitaire du chapitre cathédral devienne le chef du nouveau collège de Fourvière. La dépendance ne consiste pas seulement en la participation à la direction du chapitre mais aussi à des participations dans la liturgie des deux églises

  • Droit de patronage : communauté paroissiale Saint-Martin (église dépendante - Grièges, France) en 1225

    La paroisse apparait déjà comme une église dépendante dans le pouillé. Cependant, en 1321 la cure fut unie au chapitre (à la dignité de sacriste) et à l'archiprêtré de Dombes. Au milieu du XVe siècle, le duc Louis de Savoie donna son accord pour cette union de la cure au chapitre. Il semblerait donc que pendant tout le Moyen Age, cette dépendance n'allait pas de soi pour tous

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 sacriste entre 1263 et 1790

    Le sacriste est, de facto, le chef de la communauté, en l'absence du prévôt de Fourvière. Il a la cure des âmes

  • 1 chantre entre 1263 et 1790
  • 10 membres à partir de 1263

    Le chapitre est composé de 10 chanoines (dignitaires inclus)

Collateurs Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Prébende du chantre

  • Prévôt de Fourvière : 1 prébende

Prébende du sacriste

  • Archevêque de Lyon : 1 prébende

Bénéfice indéterminé

  • Chapitre du lieu : 8 prébendes

    Les chanoines sont cooptés

État actuel du site

  • En élévation partielle

    De l'église médiévale, il ne subsiste aujourd'hui que certaines parties dont la chapelle Saint-Thomas-Becket, et une travée dans la chapelle de la Vierge. Les modifications ont transformé l'église au fil du temps, depuis le XVe siècle jusqu'auXIXe siècle et la construction de la basilique

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales du Rhône, 14 G 1-120

  • Bibliothèque municipale de Lyon, ms. Coste 320

Bibliographie

  • E. Longin, Recherches sur Fourvière. Fondation de l'église et de la chapelle Notre-Dame suivie du barbet ou recueil de chartes, Lyon, 1900

  • J.-D. Durand, B. Berthod, V. Molard-Parizot, N. Reveyron (dir.), Fourvière, l'âme de Lyon, Starsbourg, 2014 (La Grâce d'une basilique)

  • H. Chopin, "Fondation du chapitre de Saint-Thomas de Fourvière (1192)", dans A. Charansonnet, J.-L. Gaulin, P. Mounier et S. Rau (dir.), Lyon entre Empire et Royaume (843-1601). Textes et documents, Paris, 2016, p. 245-251

  • H. Chopin, "Les collégiales séculières de l'ancien diocèse de Lyon du IXe à la première moitié du XVIe siècle", dans N. Reveyron, O. Puel et Ch. Gaillard (dir.), Architecture, décor, organisation de l'espace. Les enjeux de l'archéologie médiévale, Mélanges J.-Fr. Reynaud, Lyon, 2013, p. 123-130

  • A. Cahour, Notre-Dame de Fourvière, ou Recherches historiques sur l'autel tutélaire des Lyonnais et sur les principaux événements qui en ont retardé ou hâté la gloire, Lyon, 1838

  • J. Beyssac, Les prévôts de Fourvière, Lyon, 1908

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 13/10/2019
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Saint-Thomas-Becket-Notre-Dame de Lyon-5ème-arrondissement », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=209>], version du 13/10/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License