Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Sainte-Catherine-de-Charlemesnil

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Charlemesnil constitue un bon exemple de collégiale seigneuriale, dont les membres restent liés au patron qui les a nommés. Le service liturgique est fixé en 1402 aux heures canoniales et aux heures de la Vierge en plain-chant selon l'ordinaire de la cathédrale de Rouen et à 3 messes par jour, deux basses dont l'une au point du jour pour les travailleurs, et la grand messe. Les mémoires du fondateur et de sa famille, mais aussi de Charles V et de son épouse sont présentes en ces offices par de nombreuses prières chantées. L'acte de fondation organise de nombreux obits pour des membres de la famille d'Estouteville et de la cour de France. Les chanoines doivent être prêtres et ne sont reçus qu'après 24 ans accomplis. L'obligation de résidence ne peut être effacée par une grâce apostolique, mais les chanoines, avec l'autorisation de la communauté, peuvent s'absenter deux mois par an. A la fin du XVe siècle, au moins 3 chanoines prébendés se voient, à des dates différentes, privés de leur bénéfice pour non résidence et remplacés par l'un des semi-prébendés, dits aussi petits chanoines. Dès 1402 deux offices de clercs, à la nomination et révocation du patron, ont été constitués. Le gros des prébendes est fixé à 40 sous de rente annuelle, les distibutions à 20 deniers par jour, plus 10 deniers pour la grand messe à 20 fêtes de l'année. En 1402, chaque chanoine s'installe dans une maison neuve et en bon état, équipée et meublée, avec un valet, aucune femme ne pouvant y résider à l'exception de la mère du chanoine si elle est âgée de plus de 50 ans. L'archevêque a droit de visiter la collégiale et de lever pour cela une procuration de 10 livres tournois.

Frise chronologique

Réseaux

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Anneville-sur-Scie (Seine-Maritime, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Rouen (province ecclésiastique de Rouen)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1402 par Jean d'Estouteville-Torcy, seigneur du lieu

    Le fondateur a élu sépulture dans la collégiale, située près de son château

  • Disparition en 1770

    La collégiale est unie en 1770 à celle de Sauqueville, à proximité

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1402 et 1770

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Château jusque 1402

Occupation postérieure

  • Collégiale séculière entre 1770 et 1790

Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Sainte-Catherine-de-Charlemesnil est en relation avec :

  • École : École externe Anneville (école externe - Anneville-sur-Scie, France)

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 8 chanoines (sans les dignitaires) à partir de 1402
  • 1 trésorier en 1402

    L'acte de fondation de 1402 précise qu'il s'agit d'un officier et non d'un dignitaire

  • 1 chantre à partir de 1402

    L'acte de fondation de 1402 précise qu'il s'agit d'un officier et non d'un dignitaire

  • chanoine (sans les dignitaires) à partir de 1407

    Deux chanoines semi-prébendés sont ajoutés par le fondateur

  • 1 bénéficier indéterminé à partir de 1412

    Jean d'Estouteville fonde un nouveau bénéfice dans la collégiale en 1412, sans doute un chanoine demi-prébendé qui vient s'ajouter aux 2 autres, 8 chanoines jouissant par ailleurs d'une pleine prébende

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Archevêque de Rouen

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Seigneur du lieu

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Seine-Maritime, G 1485, G 1486, G 9404-9423, 9435 fol. 4v, 9436 fol. 4v, 9437 fol. 6r, 9439 fol. 8r, 9445 fol. 10v, 9446 fol. 3v et 4r, 9448 fol. 1r, 8v et 13r, 9450 fol. 3r, 9451 fol. 1r, 9459 fol. 10r, 9464 fol. 3r et 7v, 9465 fol. 8v,  9468 fol. 5v, 9471 fol. 5v; J 292 (copie de l'acte de fondation)

Bibliographie

  • C. de Beaurepaire, Recherches sur l'instruction publique dans le diocèse de Rouen avant 1789, Evreux, 1872, p. 43

  • Dictionnaire topographique de la Seine-Maritime, p. 218

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 27/7/2022
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Sainte-Catherine-de-Charlemesnil de Anneville-sur-Scie », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=191>], version du 27/7/2022, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License