Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Jean-Baptiste

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

La collégiale Saint-Jean-Baptiste est fondée par deux actes, l'un du seigneur du lieu, le 12 janvier 1351, l'autre de l'archevêque de Rouen Jean de Marigny le 2 septembre suivant, après enquête ordonnée par la cour archiépiscopale pour s'assurer en particulier de la valeur des biens donnés. Elle comporte alors un doyen et deux autres chanoines. La prébende du doyen lui rapporte 24 livres par an, celle du premier chanoine 22 et celle du troisième 20. Le temporel est constitué de maisons, biens fonciers et rentes, ces dernières assises en particulier sur les marchés et les moulins d'Yvetot, le tout ayant été amorti par le fondateur lui-même, qui ne se reconnaît aucun suzerain. Le doyen a la cure des âmes de ses deux conchanoines, mais il n'y a pas de lien entre le chapitre et la paroisse Saint-Pierre, bien que les deux institutions cohabitent dans le même bâtiment. Le 20 janvier 1360, le même fondateur institue une quatrième prébende, dont le bénéficiaire porte le titre de trésorier et exerce son autorité sur toutes les écoles de la terre d'Yvetot, ce qui lui assure aussi quelques revenus. D'après l'ordonnance archiépiscopale de 1351, le seigneur d'Yvetot détient le patronage et l'archevêque la collation de tous les bénéfices. Louis XI donne à la collégiale la haire de saint Louis. Le bâtiment est reconstruit en briques au XVIIIe siècle. L'institution disparaît à la Révolution ; elle avait payé 60 livres de décime en 1773

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Yvetot (Seine-Maritime, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Rouen (province ecclésiastique de Rouen)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1351 par Jean d'Yvetot, seigneur du lieu
  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1351 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 2 chanoines (sans les dignitaires) à partir de 1351
  • 1 doyen à partir de 1351
  • 1 trésorier à partir de 1360

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Archevêque de Rouen

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Seigneur d'Yvetot

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Seine-Maritime, G 1633, 6052, 9428-9432, 9441 fol. 10r et 11v, 9453 fol. 4r, 9455 fol. 5v, 9459 fol. 1r, 9469 fol. 10v

Bibliographie

  • J. B. D. Cochet, Les églises de l'arrondissement d'Yvetot, Paris, 1853, p. 330-333

  • L. A. Beaucousin, Histoire de la principauté d'Yvetot, Rouen-Yvetot, 1884, p. 38-42, 277-285

  • A. Labutte, Etudes historiques sur l'arrondissement d'Yvetot, Rouen, 1851, p. 77-78

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 27/3/2020
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Saint-Jean-Baptiste de Yvetot », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=189>], version du 27/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License