Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Jean

Chapitre séculier - Fiche en cours

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Alès (Gard, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Nîmes (province ecclésiastique de Narbonne)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1472 par Jean du Vergier, président au Parlement de Toulouse

    Jean du Vergier, président au Parlement de Toulouse, co-baron d'Alès vers 1470, comte palatin, conseiller de Louis XI, ambassadeur auprès du pape, obtint de Sixte IV une bulle du 22 août 1472 sécularisant le prieuré  et érigeant l'église paroissiale en collégiale. Tous les biens des chanoines et habitués sont exempts et pris sous la protection du pape. La bulle de Sixte IV fut confirmée par celles d'Innocent VIII en 1489, d'Alexandre VI en 1500 et de Jules II en 1504

  • Disparition en 1694

    Le chapitre devient chapitre cathédral

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Prieuré (dépendance) entre 1236 et 1472

    Le prieuré dépendait de l'abbaye bénédictine de Cendras. Un des moines avait la charge d'Alès. L'abbaye faisait desservir la paroisse par un vicaire maje et des prêtres prébendés institués par l'évêque de Nîmes sur la présentation du prieur. Dans la bulle, il est indiqué que ces prêtres célébraient la messe et les heures. La collation et l'institution de ces bénéfices appartenaient au prieur et à l'évêque de Nîmes

État du chapitre

  • Chapitre séculier entre 1472 et 1694

    Sont unis à la collégiale l'église paroissiale et prieuré séculier de Malbosc (diocèse de Viviers), l'archiprêtré et l'église paroissiale de Caraman (diocèse de Toulouse), les églises paroissiales ou prieurés séculiers  de Rousson (diocèse d'Uzès), Saint-Marcel de Fontfouillouse (diocèse de Nîmes), le prieuré séculier et sans cure de Saint-Paul le Froid (diocèse de Mende) et celui de Montbazin (diocèse de Maguelonne)

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation postérieure

  • Cathédrale à partir de 1694

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 10 membres à partir de 1472

    4 chanoines, au moins, doivent être originaires d'Alès

  • 1 doyen à partir de 1472

    Principal dignitaire du chapitre, le premier doyen est Bernard du Pont, prêtre, bachelier dans les deux droits, recteur de l'église paroissiale du prieuré de Malbosc au diocèse de Viviers. Le doyen perçoit deux portions

  • 1 sacriste à partir de 1472

    Le sacriste est curé. Il s'agit d'un simple office perpétuel. Il perçoit ce que le vicaire perpétuel ou vicaire maje percevait, en plus de la portion canoniale

  • 1 membre à partir de 1517

    En 1509, un conflit éclata entre l'évêque d'Uzès et le baron d'Alès d'alors, Dominiue de Cambis. L'évêque d'Uzès se sentit lésé d'avoir perdu le prieuré de Rousson. En compensation, l'évêque d'Uzès eut la nomination d'un canonicat à partir du 25 novembre 1517

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Dignité décanale

  • Pape : 1 prébende en 1472

    La dignité décanale est réservée au pape

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

  • Jean du Vergier et ses successeurs : 9 prébendes en 1472

    Jean du Vergier dispose de la présentation de tous les canonicats et de la sacristie

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales du Gard, G 808, G 1310

Bibliographie

  • Abbé Goiffon, Monographies paroissiales. Paroisses de l'archiprêtré d'Alais, C. Lacour éditeur, Nîmes, réimpression, 2003, p. 25-36

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 18/3/2020
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Saint-Jean de Alès », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=160>], version du 18/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License