Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Sauveur

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

L'église Saint-Sauveur de Crest a été érigée en collégiale par l'archevêque Amédée de Roussillon, premier évêque de Valence et de Die, peu de temps après l'union des deux diocèses.

Frise chronologique

Iconographie

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Crest (Drôme, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Die et Valence (province ecclésiastique de Vienne) depuis 1275

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1277 par Amédée de Roussillon, évêque de Die et Valence

    Cette fondation répond à une volonté de l'évêque d'union des 2 diocèses de Valence et de Die, puisque les premiers chanoines sont issus des chapitres cathédraux de ces diocèses

  • Refondation en 1467 par Louis de Poitiers, évêque de Die et Valence

    L'évêque, en restaurant la collégiale, répond ainsi à la demande émise par le prévôt Guigues Spin, les prêtres et les clercs de l'église de Crest

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté monastique (communauté masculine) jusque 1277

    L'église Saint-Sauveur de Crest, anciennement sous le vocable de Sainte-Marie, était la possession des chanoines de Saint-Ruf (ces derniers l'avaient reçue en 1192 du chapitre cathédral du Puy)

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) à partir de 1277

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Monastère jusque 1277

    Détruit

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 10 chanoines (sans les dignitaires) en 1467
  • 1 prévôt en 1467

    Le prévôt dispose d'une double portion. Il est tenu à la résidence

  • 1 chantre en 1467

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • Chapitre du lieu en 1467

    Tous les bénéfices sont à la collation du chapitre sauf au moment de la refondation où l'évêque Louis de Poitiers a nommé les chanoines

État actuel du site

  • Disparu

    L'église médiévale a disparu et a été remplacée par un édifice néo-classique. L'ancien édifice s'est effondré en 1836. Le nouveau bâtiment a été construit à côté de son emplacement

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Drôme, 9 G 1-69

Bibliographie

  • A. Mailhet, Histoire de la ville de Crest, Valence, 1900 (réimpression 1982)

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 7/11/2019
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Saint-Sauveur de Crest », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=16>], version du 7/11/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License