Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-André-le-Bas

Chapitre séculier - Fiche en cours

Informations générales

Cette église viennoise située non loin du Rhône et dont le cloître roman est toujours conservé fut pendant un bref moment de son existence une collégiale. Elle joua au même moment le rôle de chapelle palatine sous Louis l'Aveugle. Elle fut régularisée et redevint un monastère bénédictin à partir des années 940

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Vienne (Isère, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Vienne (province ecclésiastique de Vienne)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Attestation vers 881

    A parti de 881 au plus tard, l'établissement n'accueille plus des moines mais des chanoines. Ceux-ci desservent l'église au même titre que la cathédrale Saint-Maurice et l'église Sainte-Marie. Le roi Boson s'en empare

  • Régularisation vers 940

    Vers 940, les chanoines laissent place aux moines

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 881 et circa 940

État postérieur

  • Communauté monastique (communauté masculine) entre circa 940 et 1774

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 recteur à partir de 920

    Louis l'Aveugle, roi de Provence, est qualifié recteur de Saint-André-le-Bas en 920. Un acte de 924 désigne les chanoines comme les clercs de l'empereur

État actuel du site

  • En élévation totale

Documentation

Sources imprimées

  • Cartulaire de l'abbaye Saint-André-le-Bas de Vienne, ordre de Saint Benoît; suivi d'un Appendice de chartes éinédites sur le diocèse de Vienne (IXe-XIIe siècles), publié par C.-U.-J. Chevalier, Lyon, 1869

Bibliographie

  • N. Nimmegeers, Evêques entre Bourgogne et Provence. La province ecclésiastique de Vienne au haut Moyen Age (Ve-XI siècle), Rennes, PUR, 2014, p. 250, 254-255

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Hervé Chopin, le 5/3/2020
Pour citer cette fiche:
Hervé Chopin, « Fiche de la collégiale Saint-André-le-Bas de Vienne », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1350>], version du 5/3/2020, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License