Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Martin

Chapitre séculier - Fiche en cours

Informations générales

A Troo, le comte d'Anjou Geoffroy Martel fonde au milieu du XIe siècle une collégiale dans une église dédiée à Saint-Martin dont la nef présente encore aujourd'hui des murs de cette époque, au mileu de constructions plus tardives. La communauté et son bâtiment prennent place à côté de la forteresse comtale, au sommet d'un versant. Elle se trouve sous l'autorité directe de l'évêque du Mans, qui nomme le chevecier et les sept chanoines. Le chevecier apparaît dans un compte daté des environs de 1330, qui désigne les desservants sous le terme de chapelains. Le Pouillé rédigé vers 1508 attribue la chevecerie, trois prébendes et deux chapellenies à la provision de l'évêque, le chapitre lui présentant les deux autres chapelains. A cette date, le chapitre ne détient le patronage que d'une seule paroisse, Bonneveau, toute proche de Troo. Le collège disparaît à la Révolution, mais non l'église, toujours en élévation

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Troo (Loir-et-Cher, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Le Mans (province ecclésiastique de Tours)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 1049 par Geoffroy Martel, comte d'Anjou
  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 1049 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 7 chanoines (sans les dignitaires) à partir de circa 1049
  • 1 chefcier entre circa 1049 et 1508
  • 3 chanoines (sans les dignitaires) en 1508
  • 4 chapelains en 1508

    Le pouillé de 1508 mentionne quatre chapelains à côté des trois chanoines. Vu le flottement dans les dénominations de chanoines et chapelains qui caractérise les collégiales du diocèse, il est bien possible que l'effectif soit en fait le même à la fondation et au début du XVIe siècle. Simplement vers 1508, le mode de provision des chanoines diffère de celui de deux des quatre chapelains

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • L'évêque du Mans : 8 prébendes vers 1049

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • L'évêque du Mans : 8 prébendes entre 1049 et 1508

    Au moment de la fondation, les huit bénéfices de la collégiale sont à la provision de l'évêque du Mans. Dans le Pouillé de 1508, la dignité de chevecier, trois canonicats et deux chapellenies sont à la provision de l'évêque du Mans, mais les deux autres chapelains sont présentés à sa collation par le chapitre

État actuel du site

  • En élévation totale

Documentation

Sources imprimées

  • A. Longnon, Pouillés de la province de Tours, Paris, 1903, p. 62, 99

Bibliographie

  • J. M. Matz, Diocèse d'Angers (Fasti Ecclesiae Gallicanae, 18), Turnhout, 2018, p. 10-11

  • P. Piolin, Histoire de l'Eglise du Mans, Paris, 1851-1863, t. III, p. 169-170

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 14/2/2019
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Saint-Martin de Troo », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1247>], version du 14/2/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License