Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Michel

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Selon l'érudit Dom Piolin, l'évêque Hugues de Saint-Calais (1135-1142) regroupe le bas-choeur de la cathédrale, chapelains et simples clercs, en une confrérie, attachée à un autel de cette église, sous l'autorité du chapitre cathédral. Son existence est certaine à la fin du XIIe siècle, son patrimoine étant placé sous protection apostolique par une bulle de Clément III en 1189. Les actes de sa gestion sont passés alors devant l'officialité épiscopale. L'évêque Jean de Craon, au milieu du XIVe siècle, l'installe dans une petite église proche de la cathédrale, occupant l'une des tours de l'ancien castrum, Saint-Michel-du-Cloître, vocable qui la désigne désormais à la place de celui de Saint-Julien. Craon supprime l'activité paroissiale qu'avait auparavant cette église. Etablie dans un sanctuaire qui lui est propre, on peut alors considérer cette confrérie comme un véritable chapitre collégial. Un pouillé du début du XVIe siècle mentionne son droit de présentation à huit des chapellenies de la cathédrale. Les statuts dont elle se dote en 1519, afin en particulier de mieux définir ses relations avec le chapitre cathédral, font allusion à des statuts plus anciens et prouvent qu'elle célébre en sa chapelle le service divin et des anniversaires. Elle tient des assemblées appelées capituli et examine ses propres comptes. Pendant toute son existence, qui s'achève en 1790, cette communauté se qualifie cependant de confrérie et ses membres ne sont jamais appelés chanoines. D'après un acte de 1696, elle compte à cette date 79 membres, prêtres et clercs réunis.

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Le-Mans (Sarthe, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Le Mans (province ecclésiastique de Tours)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation vers 1350 par Jean de Craon, évêque du Mans

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté de clercs (communauté masculine) entre circa 1140 et circa 1350

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre circa 1350 et 1790

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Église à partir de circa 1350

    L'évêque Jean de Craon (1347-1355) installe la communauté des clercs en dehors de la cathédrale, à l'est, dans une tour de l'ancien castrum


Effectifs

Patron Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Bénéfice indéterminé

  • L'évêque du Mans

État actuel du site

  • Disparu

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de la Sarthe, G 50-335

Sources imprimées

  • P. Piolin, "Statuts du chapitre de Saint-Michel-du-Cloître au Mans promulgués en 1519", Revue historique et archéologique du Maine, t. 26, 1889, p. 225-242, t. 27, 1890, p. 25-65

  • A. Longnon, Pouillés de la province de Tours, Paris, 1903, p. 91

Bibliographie

  • J. M. Matz, Diocèse du Mans, Turnhout, 2018 (Fasti Ecclesiae Gallicanae, 18), p. 8

  • C. Vincent, "Les confréries de bas clercs, un expédient pour la réforme des séculiers ? L'exemple du Mans, XIIe-XIIIe siècle", Le clerc séculier au Moyen Age, Paris, 1993, p. 263-274

  • P. Piolin, Histoire de l'Eglise du Mans, Paris, 1851-1863, t. IV, p. 63-64

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh, le 26/3/2019
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh, « Fiche de la collégiale Saint-Michel de Le-Mans », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1239>], version du 26/3/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License