Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Vincent

Chapitre séculier - Fiche à valider

Informations générales

Le chapitre de la collégiale Saint-Vincent de Bagnères-de-Bigorre aurait été fondé par le dernier comte de Bigorre Esquivat de Chabannes entre 1251 et 1283, dates de son gouvernement. Il s'agit d'un collège de 13 prébendiers

Frise chronologique

Iconographie

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Tarbes (province ecclésiastique d'Auch)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation entre 1251 et 1283 par Esquivat de Chabannes, Comte de Bigorre

    L'absence de sources antérieures à 1401 pour la collégiale de Bagnères-de-Bigorre ne permet pas de vérifier les dires des prébendiers qui, dans un document de 1401, affirment que leur chapitre existe depuis fort longtemps et aurait été fondé par Esquivat de Chabannes. Une mention des prébendiers dans un acte de 1325 (statuts de la confrérie de Saint-Jacques de Bagnères-de-Bigorre) prouve leur existence avant cette date. Si l'hypothèse d'une fondation par le dernier comte de Bigorre est retenue, alors elle n'a pu être effective qu'entre 1251 et 1283, dates extrêmes de gouvernement d'Esquivat de Chabannes

  • Disparition en 1790

    Le chapitre est supprimé à la Révolution

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1251 - 1283 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 13 membres entre 1251 - 1283 et 1790

    Le chapitre Saint-Vincent de Bagnères-de-Bigorre compte 13 prébendiers. Il ne semble pas exister de bénéfices ou de dignités particulières. Un hebdomadier et un obituaire sont mentionnés dans les statuts dressés en 1474 mais leur désignation n'est pas explicitée. L'archiprêtre de Bagnères-de-Bigorre est membre de droit du collège et vient en plus des 13 prébendiers

Collateur Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

  • Les sources existantes n'offrent pas la possibilité de déterminer le collateur des prébendes du chapitre

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales des Hautes-Pyrénées, G 379, statuts du chapitre dressés en 1474

Bibliographie

  • L. Canet, Histoire du corps des prébendés de l'église collégiale Saint-Vincent de Bagnères-de-Bigorre, Toulouse, Privat, 1911, 261 p

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Fabrice Ryckebusch / Emmanuel Moureau , le 26/1/2019
Pour citer cette fiche:
Fabrice Ryckebusch / Emmanuel Moureau , « Fiche de la collégiale Saint-Vincent de Bagnères-de-Bigorre », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1046>], version du 26/1/2019, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License