Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Saint-Hilaire-le-Grand

Chapitre séculier - Fiche valide

Informations générales

A l'origine basilique funéraire du premier évêque de Poitiers fondée au IVe siècle, l'établissement devient une collégiale probablement dès le IXe siècle. L'expansion de la ville durant le Moyen Âge et l'emprise des nombreuses activités du chapitre (notamment école, hôpitaux, moulins, foire et vente de vin) contribuent à intégrer dans les murs de la ville l'édifice, jadis situé dans une nécropole extra muros constituée en bourg. En 1074, Grégoire VII place la collégiale sous la protection du Saint Siège (Labande-Mailfert, 1962, p. 45). Commencée à la fin du XIe siècle, l'église encore en élévation témoigne de l'importance du chapitre dont le nombre de chanoines est fixé à 60 en 1078. 

Richement dotée à l'époque mérovingienne, la communauté disposait d'un temporel étendu dans le diocèse de Poitiers, dans le comté de Cahors, les pays de Carcassonne et de Toulouse ainsi qu'en Bourgogne

Frise chronologique

Réseaux

Iconographie

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Poitiers (Vienne, France)

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Poitiers (province ecclésiastique de Bordeaux)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation entre 808 et 924

    808 : un acte indique que la vie dans la basilique se déroule "sub habito canonico" (acte de Louis le Pieux, roi d'Aquitaine pour la distinction entre les frères qui vont mener une vie monastique à Nouaillé et ceux qui demeurent à Saint-Hilaire pour observer l'institution canonique (Rédet, 1847, p. 3-5)

    924 : mention de canonici (Rédet, 1847, p. 19)

  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État antérieur

  • Communauté de clercs (communauté masculine) entre 368 - 567 et 808

    Le vocable de la basilique funéraire est de Saint-Jean-et-Saint-Paul.

    368 : mort de saint Hilaire (Martyrologe Hiéronymien, 1894). Lorsqu'Hilaire meurt, il est inhumé dans la partie occidentale de la nécropole antique de Blossac (Martyrologe Hiéronymien, 1894). 

    Une communauté de moines est attestée en 768, dans un diplôme de Pépin le Bref (Topographie chrétienne, 1998, p. 86-87). Elle est régie par un abbé de basilique (Grégoire de Tours, Historia francorum, V, 24, p. 23) mais il n'est pas commode de savoir si elle a vraiment pris place dans la basilique ancienne

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 808 - 924 et 1790

Transformation du bâti Les informations concernant les transformations sont en vert dans la frise

Occupation antérieure

  • Chapelle entre 368 et 501 - 600

    L'oratoire est détruit par les Vandales et par les Huns 


    Détruit
  • Basilique entre 501 - 600 et 808 - 924

    567 : Venance Fortunat lors de son séjour à Poitiers en 567-568 rapporte les miracles produits sur le tombeau du saint (Venance Fortunat, Liber de virtutibus S. Hilari, p. 7-11)


Bâtiment du chapitre

  • Collégiale séculière entre 808 - 924 et 1790

    Eglise collégiale reconstruite à partir du XIe siècle et consacrée en 1049 alors qu'elle n'était pas achevée (Labande-Mailfert, 1962, p. 45-62), reprise en pierre à la fin du XIe siècle pour les parties orientales (Camus, 1982, p. 101-120 et 1982, p. 239-271)


    En élévation

Relations Les évènements concernant la chronologie sont en bleu sarcelle dans la frise

Saint-Hilaire-le-Grand est en relation avec :

  • École : École interne Saint-Hilaire-le-Grand (école interne - Poitiers, France) entre 969 et 1790

    En 969, Salomon est "magister scholarum Sancti Hilarii" [Favreau, 1960, p. 474]

  • La fiche n° 1346 de la base Monastères : Identité

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 1 trésorier entre 913 et 1790

    Mention d'un trésorier ou claviger en 913 (Rédet, 1847, p. 17)

  • 1 abbé laïc à partir de 942

    Guillaume Tête d'Etoupe, comte de Poitou, est confirmé comme abbas de la communauté par Louis IV d'Outremer (Rédet, 1847, p. 22)

  • 1 chantre entre 1040 et 1790

    Le chantre représente le chapitre à la dédicace de la Trinité de Vendôme en 1040 (Labande-Mailfert, 1962, p. 45)

  • 60 chanoines (sans les dignitaires) entre 1078 et 1305

    Une charte de Gui-Geoffroy, duc d'Aquitaine, et de Guillaume son fils fixe le nombre de chanoines à 60 en 1078 (Rédet, 1847, p. 97 ; Gallia Christiana, t. 2, Instrumenta, col. 271)

  • 1 doyen entre 1215 et 1790

    Mention de la dignité de doyen en 1215 (Rédet, 1847, p. 221) qui supplante le trésorier à la tête du chapitre dans le courant du XIIIe siècle (Rédet, 1847, p. 270 : acte par lequel le chapitre de Saint-Hilaire désavoue cette proposition avancée par son procureur à la cour du pape, à savoir que le trésorier est le chef du chapitre, et que le chapitre ne peut donner ni recevoir de citation sans sa permission ni son consentement)

  • 1 sous-doyen en 1255

    Mention d'un sous-doyen en 1255 (Rédet, 1847, p. 274)

  • 22 chanoines (sans les dignitaires) entre 1305 et 1790

    Statut fixant le nombre des chanoines à 23 en 1305, y compris le doyen (Rédet, 1852, p. 4-5). Mention en 1402 d'un maître de psalette dont la prébende est fondée par Jean Berry, comte de Poitou (Rédet, 1852, p. 59-61). En 1470, on compte 11 vicaires, 26 prêtres, 8 clercs, 8 clergeons et enfants de psalette, 14 coûtres, 5 hebdomadiers (le décompte est fait dans le procès-verbal de la remise d'une relique de saint Omer faite aux chanoines de Saint-Hilaire par Jean Haberge, chantre de l'Eglise de Poitiers, Rédet, 1852, p. 159-167)

Collateurs Les informations concernant les collateurs sont en rouge claire dans la frise

Prébende du trésorier

  • Comte de Poitiers : 1 prébende entre 1201 et 1300

Prébende de simple chanoine

  • Chapitre du lieu : 22 prébendes entre 1305 et 1790

    D'après le Pouillé du diocèse de Poitiers, 1868, p. 165-167

Patrons Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Prébende de simple chanoine

  • Evêque de Poitiers : 1 prébende entre 1263 et 1790

    Par décision du pape Urbain IVen 1263, l'évêque de Poitiers peut proposer 4 clercs au premier canonicat vacant (Rédet, 1852, p. 311-312)

Dignité abbatiale

  • Duc d'Aquitaine : 1 prébende entre 941 et 1790

    Tous les comtes de Poitou et ducs d'Aquitaine sont abbés laïcs de Saint-Hilaire

État actuel du site

  • En élévation totale

    L'édifice qui est conservé aujourd'hui en élévation est dans une grande majorité attribuable à l'art roman de la fin du XIe et du début du XIIe siècle. Un clocher remontant à cette campagne de reconstruction s'est effondré en 1590 (Labande-Mailfert, 1962, p. 45-62 ; Camus, 1982, n°98-100)

Documentation

Sources imprimées

  • éd. J.-B. de Rossi et L. Duchesne, Martyrologe Hiéronymien, AA, SS, Nov. II, 2, Bruxelles, 1894

  • Venance Fortunat, Liber de virtutibus S. Hilari, éd. B. Krusch, MGH, AA, IV, 2, p. 7-11

  • Grégoire de Tours, Historia francorum, V, 24, p. 23

  • Gallia Christiana, t. 2, Instrumenta, col. 271

  • éd. H. Beauchet-Filleau, Pouillé du diocèse de Poitiers, Poitiers, 1868, p. 165-167

  • L. Rédet, "Documents pour l'histoire de l'église de Saint-Hilaire de Poitiers", Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest, t. 14, 1847, p. 1-362 et t. 15, 1852, p. 1-462

Bibliographie

  • M.-T. Camus, "La reconstruction de Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers à l'époque romane", Cahiers de civilisation médiévale, 1982, n°98, p. 101-120, n°99-100, p. 239-271

  • L. Vallière, Diocèse de Poitiers, Turnhout, 2008 (Fasti Ecclesiae Gallicanae, 10), p. 6

  • R. Favreau, Le diocèse de Poitiers, Paris, 1988, p. 167

  • R. Favreau, La ville de Poitiers à la fin du Moyen Âge. Une capitale régionale, Poitiers, 1978

  • A. le Touzé de Longuemar, "Essai historique sur l'église collégiale de Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers", Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest, t. 23, 1856

  • dir. N. Gauthier et J. C. Picard, Province ecclésiastique de Bordeaux, Paris, t. 10, 1998 (Topographie chrétienne des cités de la Gaule des origines au milieu du VIIIe siècle, 4), p. 86-87

  • Y. Labande-Mailfert, Poitou roman, La Pierre-Qui-Vire, 1962, p. 45-62

  • L. Vallière, Le chapitre de Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers au Moyen Âge. Une collégiale poitevine entre 1240 et 1440, thèse de doctorat sous la direction de Martin Aurell, Université de Poitiers, 2001

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Véronique Soulay / Anne Massoni, le 11/7/2022
Pour citer cette fiche:
Véronique Soulay / Anne Massoni, « Fiche de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=776>], version du 11/7/2022, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License