Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Sainte-Anne

Chapitre séculier - Fiche valide

Informations générales

Le 5 février 1483, le grand sénéchal de Normandie Jean Blosset, seigneur de Carrouges, et son épouse Marguerite d'Orval ou d'Arval, par acte passé à Falaise, déclarent vouloir faire construire dans leur château une chapelle sous le vocable de Notre-Dame de Bon-Confort, qui sera desservie par trois chapelains et un clerc. La généalogie de la famille Blosset est discutée, mais Jean est certainement un proche parent d'Etienne Blosset, évêque de Lisieux de 1482 à 1505, et de Marie Blosset, mère des frères Jean et Ambroise Le Veneur, dont le premier est évêque de Lisieux, grand aumônier de France et cardinal sous François Ier et le second évêque d'Evreux. Dans son testament de 1492, Jean Blosset déclare vouloir être inhumé, ainsi que sa femme, en cette chapelle, alors en construction. Par acte du 1er mars 1498, il fixe que la communauté rassemblera un trésorier et cinq chanoines. Apparaissent aussi, peut-être plus tard, quatre chapelains, deux enfants de choeur et un sacristain. L'évêque de Sées Gilles de Laval (1480-1502) approuve la fondation. Le vocable primitivement choisi est abandonné à une date inconnue pour celui de Sainte-Anne. Des dons considérables ont été faits pour assurer les revenus de cette communauté à laquelle le pape Paul III, en 1542, unit l'église paroissiale Sainte-Marguerite de Carrouges. Le chapitre poursuit son existence jusqu'à la Révolution et le bâtiment construit à la fin du XVe siècle est toujours en élévation dans le parc du château

Frise chronologique

Localisation

Localisation administrative actuelle

  • Carrouges (Orne, France)

Paroisse ancienne

  • Carrouges

Géographie religieuse médiévale

  • Diocèse de Sées (province ecclésiastique de Rouen)

Chronologie Les évènements concernant la chronologie sont en bleu dans la frise

  • Fondation en 1498 par Jean Blosset, seigneur du lieu
  • Disparition en 1790

Transformations de l'établissement

Transformation de l'institution Les informations concernant les transformations sont en vert sombre dans la frise

État du chapitre

  • Chapitre séculier (communauté masculine) entre 1498 et 1790

Effectifs

Chanoines et dignitaires Les informations concernant les chanoines et dignitaires sont en rouge sombre dans la frise

  • 5 chanoines (sans les dignitaires) à partir de 1498
  • 1 trésorier à partir de 1498

Patrons Les informations concernant les patrons sont en rouge claire dans la frise

Prébende de simple chanoine

  • Seigneur du lieu : 5 prébendes

Dignité du trésorier

  • Seigneur du lieu

État actuel du site

  • En élévation totale

Documentation

Sources manuscrites

  • Archives départementales de l'Orne, 34 J 22, 34 J 125

Bibliographie

  • L. Hommey, Histoire générale ecclésiastique et civile du diocèse de Sées, Alençon, 1900, t. 3, p. 352

  • Y. Roth, "L'église collégiale de Carrouges", Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne, t. 125, n° 1, 2006, p. 9-34

  • Diocèse de Sées (Fasti Ecclesiae Gallicanae, n° 9), Turnhout, 2005, p. 6

Les informations en italique sont incertaines

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh / Pascal Montaubin, le 30/7/2022
Pour citer cette fiche:
Vincent Tabbagh / Pascal Montaubin, « Fiche de la collégiale Sainte-Anne de Carrouges », Collégiales - Base des collégiales séculières de France (816-1563) [en ligne <http://vafl-s-applirecherche.unilim.fr/collegiales/?i=fiche&j=1068>], version du 30/7/2022, consultée le

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License