Recherche simple

Recherche assistée


Chronologie

Cartographie

Index des lieux


Références consultées

En savoir plus

Mentions légales

Retour en haut de page

Une collégiale au hasard sur 914 recensées

Notre-Dame-Saint-Martin puis Saint-Vorles (Châtillon-sur-Seine)

Résumé

A l'origine, une chapelle castrale dédiée à Notre-Dame se trouve sur la butte qui dominera la ville. Agrandie et prenant le vocable de Saint-Martin, elle reçoit de l'évêque de Langres Isaac (859-880) les reliques de saint Vorles, en 868, portant alors le double vocable de Notre-Dame et Saint-Martin. L'évêque Brun de Roucy installe un collège de chanoines, sous sa tutelle directe, à la fin du Xe siècle, peut-être précisément en 990 ou 991. Châtillon est alors un important oppidum, terme mentionné dans un texte de 973. Au début du XIe siècle, le chanoine du lieu Aganon écrit la vie de saint Vorles, qui évoque explicitement la fondation du groupe de chanoines par Brun de Roucy, fondation que confirme également une charte de l'évêque Robert en 1095. La promotion de cette vénération entraîne une évolution du vocable au profit de cette figure sainte locale. Les évêques de Langres continuent d'enrichir cette collégiale, située dans ce qui est devenu l'une de leurs plus importantes châtellenies, une activité scolaire se développe. Lorsque la communauté se régularise dans les années 1130, elle se déplace pour s'installer aux pieds de la butte, construisant là une grande abbatiale dédiée à Notre-Dame, tout en conservant l'ancienne église Saint-Vorles

Chronologie

Auteur(s) de cette notice: Vincent Tabbagh

logo du programme Col&MonUn projet financé par l'ANRlogo du LAMOP
Creative Commons License